Prochain évènement

10 / 11 et 12 Mai  2018

8h de  slovaquie

circuit slovakia ring

 

 

calendrier moto GP2015

Les Actualités d'Alexis Masbou

26 avril 2018

Alexis Masbou réussit une excellente 2ème place aux 24h du Mans

Les choses débutaient plutôt bien avec une troisième place en qualifications ...
24 du mans 2018-fd18b6261cc15ff6cf8473d722e69e42.jpg

Avant de débuter ces 24 heures du Mans, Alexis Masbou et Moto Ain, son écurie, n’avaient pas d’autre choix que de réussir un bon résultat puisqu’après avoir abandonné au Bol d’Or, ils se devaient de marquer des points importants afin de se replacer dans la course au titre.

Les choses débutaient plutôt bien avec une troisième place en qualifications même si, malheureusement, Christoffer Bergman s’abimait quelque peu le pied lors des essais libres.

Quoi qu’il en soit, la course démarrait sur les chapeaux de roues et Bergman, Rolfo et Masbou maintenaient la pression en ne quittant jamais le top 2 de la catégorie Superstock.

Toutefois, l’albigeois n’était pas au bout de ses surprises car victime d’un malaise, il allait manquer quelques heures de la course lorsqu’à sept heures du matin, victime de vertiges et de montée de fièvre, il devait se forcer à prendre un peu de repos.

Mais on connaît son caractère et après quatre heures de récupération, il revenait pour soulager ses équipiers en prenant un dernier relais et ainsi les accompagner jusqu’à la seconde place.

Le pilote tricolore et ses équipiers ramènent donc 22 points de ces 24h et retrouvent la quatrième place du classement général à neuf petites longueurs du leader avant le prochain rendez-vous de la saison qui se tiendra le 12 mai en Slovaquie.

Je suis extrêmement satisfait de ce résultat car dans l’optique du championnat, nous avions besoin de gros points et à l’issue de ces 24h du Mans, nous nous sommes maintenant complètement replacés dans la course au titre.

Je ne peux m’empêcher de penser que sans mon malaise, les 10 secondes qui nous ont séparé des vainqueurs aurait pu être comblées. Mais une course de 24 heures c’est aussi gérer l’imprévu et la réaction de mes équipiers face à cette mésaventure a été extraordinaire. Je dois également souligner le travail effectué par l’écurie qui a parfaitement maîtrisé cette course. Ce week-end, nous avons pu constater que notre écurie est solide et soudée, deux qualités indispensables pour l’endurance.

Tout cela est extrêmement positif avant de nous rendre en Slovaquie où nous aurons une belle carte à jouer. Nous avons fait un pas vers notre objectif final et c’est désormais à nous de poursuivre sur cette voie