Prochain évènement

18  &  20  mai  2017

8h  Oschersleben

Circuit  d'Oschersleben

 

calendrier moto GP2015

Les Actualités d'Alexis Masbou

30 juin 2017

Alexis Masbou vice-champion de la coupe du monde d’endurance

Et dès le début de la course, c’est encore une fois eux qui imprimaient le rythme de la catégorie
Equipe 01 ain-64cf5407e8f56dd7b9693ed13321aaaf.jpg

Après avoir bataillé dur pendant toute la saison, Alexis Masbou et ses équipiers de l’écurie Moto Ain avaient l’occasion de décrocher la récompense suprême dans la catégorie Supersport du Championnat du Monde d’endurance lors des 8h de Slovaquie.

Et tout avait plutôt bien commencé puisqu’en compagnie de Hugo Clere et de Christoffer Bergman, le nouveau venu en remplacement de Robin Mulhauser, il décrochait la pole position de la catégorie et la sixième place général avec près de quatre dixièmes d’avance sur leur adversaire le plus proche.

Et dès le début de la course, c’est encore une fois eux qui imprimaient le rythme de la catégorie en se plaçant juste derrière les intouchables EWC.

Malheureusement, la quatrième heure allait se révéler fatale à l’écurie française puisque Christoffer Bergman, pourtant brillant lors des qualifications, perdait l’avant de la Yamaha R1 sur une petite bosse du circuit mais plutôt que de glisser dans le bac à gravier, la machine du team Moto Ain partait dans de spectaculaires tonneaux.

Ramenée au stand et rafistolée à la hâte par les mécaniciens, la 96 reprenait le chemin de la piste en vingt deuxième position.

Pourtant, Alexis Masbou et Hugo Clere continuaient à y croire fermement et remontaient jusqu’à la dix-neuvième place, la neuvième de leur catégorie, arrachant ainsi deux points.

Leurs efforts étaient toutefois mal récompensés puisqu’ils voient le titre s’échapper pour un seul petit point.

Tout d’abord, je voudrais évidemment remercier mon team et mes équipiers pour ce magnifique parcours que nous avons vécu ensemble et les émotions que nous avons partagées tout au long de cette saison intense. Malheureusement, en Slovaquie, nous avons perdu le titre alors que nous gérions plutôt bien la situation. Une petite erreur sur une bosse a entièrement remis en question la victoire et le titre. En une fraction de seconde nous sommes passés de leader de la course et du championnat à hors des points et troisième du classement général. La chute était vertigineuse mais comme à chaque coup dur, avec Hugo nous nous sommes serrés les coudes pour tenter de remonter. Cela a d’ailleurs très bien fonctionné avec de très bons chronos et ce malgré des problèmes de batterie dus à la chute et, comme si cela ne suffisait pas, malgré un ‘stop&go’ venant sanctionné ce problème de batterie. Mais voilà, malgré tous ces efforts, il nous aura finalement manqué un point pour être sacré Champion du monde. Quoi qu’il en soit, on a tout donné et on n’a rien à se reprocher. Ici en Slovaquie, je nous ai senti encore plus forts que les weekends précédents. On signe le sixième temps lors des qualifications avec une moto stock, ce qui est assez rare mais on réalise aussi de super chronos en course, il suffisait d’ailleurs de la regarder pour nous voir nous battre avec la Suzuki et la Honda officielles qui ont fini sur le podium podium. On avait une excellente vitesse mais on a commis la petite erreur de trop