Prochain évènement

10 / 11 et 12 Mai  2018

8h de  slovaquie

circuit slovakia ring

 

 

calendrier moto GP2015

Les Actualités d'Alexis Masbou

18 septembre 2018

Les aléas de la mécanique ont eu raison d'Alexis Masbou et Tecmas au Bol d'Or

Après s'être bien battus pour remonter de la 16ème à la 8ème place, les problèmes ont commencé ...
Tecmas bol dor 2018 01-e5738b4b87462cfca515793e175e5fc5.jpg

Après de bons tests mais une qualification en demi teinte (14ème), Alexis Masbou et ses équipiers (Camille Hedelin et Maxime Bonnot), ont connu une course pleine de rebondissements lors de cette 82ème édition du Bol d’Or.

Si individuellement, pour une première au guidon d’une EWC, l’albigeois peut être fier de ses chronos et de la régularité de ses relais, la réalité de la course est malgré tout bien différente puisque l’écurie Tecmas termine cette course mythique à la trente-septième place.

Après s'être bien battus pour remonter de la 16ème à la 8ème place, les problèmes ont commencé à se manifester en fin de nuit avec plusieurs pannes moteur.
Rétrogradés en fin de tableau au classement général à l'issue de ces ennuis mécaniques, le trio de pilote n'a cependant rien lâché et a continué ses efforts, jusqu'à la lourde chute de Camille Hedelin (hanche et bras cassés) qui a mobilisé la BMW S1000RR durant plus de 2h dans les stands.

Alexis Masbou et Maxime Bonnot sont tout de même repartis afin de passer la ligne d’arrivée et ainsi adresser un petit clin d’œil à leur coéquipier

Les choses n’ont pas été des plus faciles pour cette première en EWC, mais avant toute chose, je voulais remercier toute l’équipe Tecmas, pour m’avoir offert cette magnifique opportunité. Je voulais également souhaiter un prompt rétablissement à mon équipier, Camille Hedelin, pour qui la sanction est encore plus lourde.

Cela étant dit, même si nous savions que nous n’avions pas le rythme pour viser le podium, nous pouvions légitimement espérer nous frotter au top 5. Nous nous en rapprochions d’ailleurs de plus en plus lorsque le sort à commencer à s’acharner sur nous et notre BMW S1000RR. Les nombreux safety car, en début de course n’ont pas faciliter notre remontée mais ce sont les inévitablement les problèmes moteur (qui ne nous ont plus lâchés depuis leur apparition en fin de nuit), qui ont mis fin à nos espoirs d’un bon résultat. Et puis, malheureusement, la lourde chute de Camille a mis un terme définitif à notre course. Si nous espérions un tout autre dénouement de ce Bol d'Or, je suis malgré tout satisfait de ma prestation sur la BMW et reste optimiste quant à la suite !